Bienfaits de la viande

Bienfaits de la viande

”LA « VIANDE » est le terme qui désigne la chair des animaux que nous man-geons.
 La chasse des animaux et la consommation de leur viande crue datent d’il y a environ 3 millions d’années. ​

La cuisson de la viande arriva plus tard (il y a environ 500 000 ans)…Les viandes de bœuf, de veau, d’agneau et les produits tripiers sont une excel-lente source de protéines (en moyenne 18 à 20 g pour 100 g) indispensables au maintien de la densité osseuse et musculaire (la viande est classée dans le même groupe que le poisson). 
La viande renferme tous les acides aminés essentiels nécessaires à la croissance et au renouvellement des cellules.C’est également l’une des meilleures sources alimentaires de minéraux (fer, zinc) et de vitamines du groupe B.
La teneur en lipides est variable selon les morceaux, et non pas selon l’espèce. Chaque espèce animale offre des morceaux avec une teneur plus ou moins faible en lipides.
On distingue ainsi 
les viandes maigres, 

semi-grasses et grasses :

Les viandes maigres – : bison, autruche, cheval, veau, filet de porc, gibier, bifteck.
Les viandes semi-grasses – : bœuf (autre que le bifteck), dinde, pintade, poulet, gigot d’agneau, rôti de porc.
Les viandes grasses – : steak de bœuf (> 15% de matières grasses), canard, poule, côtelette d’agneau, côtelette de porc, oie, mouton.
À noter que la teneur en lipides d’une viande cuite dépend davantage du choix du morceau que de la technique de cuisson. Ainsi, une viande braisée (avec ajout de matières grasses) peut contenir moins de lipides qu’une viande grillée (sans ajout de matières grasses).
Fraîche, la viande se conserve deux à trois jours dans la partie la plus froide  
■du réfrigérateur.
Il est préférable de conserver la viande dans le papier du boucher ou dans son  
■emballage d’origine.Quel que soit le mode de cuisson choisi, sortir la viande du réfrigérateur suffisamment tôt pour la remettre à température ambiante, car si on cuit une viande trop froide, elle perd de sa tendreté.
Il est conseillé de saler la viande rouge en fin de cuisson, ce qui lui permet de garder tout son suc (liquide organique). À l’inverse, la viande blanche se sale en début de cuisson pour être plus goûteuse.
Pour griller une viande épaisse, le gril ne doit pas être trop chaud. En revanche, la cuisson doit être vive pour un steak fin qui cuit en une minute sans perdre son jus

 

Pour éviter qu’une viande rôtie ou grillée ne perde son jus, il ne faut pas la piquer.
Pour la retourner, utilisez une spatule plutôt qu’une fourchette.

Après la cuisson, la laisser reposer au chaud dans du papier d’aluminium pour que le sang irrigue à nouveau toute la chair, ce qui permet d’obtenir une viande tendre et fondante.
Attention aux cuissons à forte température qui engendrent la production de substances carboniques toxiques. 
Les grillades au feu de bois et les aliments fumés sont à manger à l’occasion !
Suivez l’Évangile ici

Laisser un commentaire fb

Related posts

Leave a Comment