Éviter la trop grande familiarité !

Éviter la trop grande familiarité !

Éviter la  trop  grande  familiarité 

1.  N’ouvrez  pas  votre  cœur  à  tous  indistinctement  (Eccli.  8,  22); 

  • mais  confiez  ce  qui  vous  touche  à  l’homme  sage  et  craignant Dieu. Ayez  peu  de  commerce  avec  les  jeunes  gens  et  les  personnes du  monde.  

Ne  flattez  point  les  riches,  et  ne  désirez  point  de paraître devant  les grands. 

  • Recherchez  les  humbles,  les  simples,  les  personnes  de  piété et  de  bonnes  mœurs,  et  ne  vous  entretenez  que  de  choses édifiantes.

 N’ayez  de  familiarité  avec  aucune  femme,  mais  recommandez à  Dieu toutes celles qui  sont  vertueuses. 

Ne  souhaitez  d’être  familier  qu’avec  Dieu  et  les  Anges,  et évitez d’être connu des hommes.

 2.  Il  faut  avoir  de  la  charité  pour  tout  le  monde,  mais  la familiarité ne convient  point. 

  • Il  arrive  que,  sans  la  connaître,  on  estime  une  personne  sur sa  bonne  réputation,  et,  en  se  montrant,  elle  détruit  l’opinion qu’on  avait  d’elle. Nous  nous  imaginons  quelquefois  plaire  aux  autres  par  nos assiduités,  et  c’est  plutôt  alors  que  nous  commençons  à  leur déplaire par les  défauts qu’ils découvrent  en  nous.

 RÉFLEXION

 Il  faut  se  prêter  aux  hommes,  et  ne  se  donner  qu’à  Dieu.

  •   Un commerce  trop  étroit  avec  la  créature  partage  l’âme  et l’affaiblit:  elle  doit  viser  plus  haut.  

Notre  conversation  est dans  le  ciel, dit  l’Apôtre  (Phil.  3,  20). 
Tiré du livre imitons jésus

Laisser un commentaire fb

Related posts

Leave a Comment