Les facteurs émotionnels

Les facteurs émotionnels

L’affranchissement des passions mauvaises. — Lorsque nous obéissons à la loi divine, nous sommes affranchis de l’esclavage du péché et délivrés des passions mauvaises. Nous pouvons arriver à nous dominer, à dompter nos inclinations et à vaincre “les princes de ce monde de ténèbres” et “les esprits méchants dans les lieux célestes” Ephésiens 6:12. — Le ministère de la guérison, 106 (1905). EMS1 127.1

La volonté peut contrôler les émotions*. — Il vous appartient de mettre votre volonté du côté du Christ. Dès que vous soumettez votre volonté à la sienne, il prend aussitôt possession de vous, et il opère en vous le vouloir et le faire selon son bienveillant dessein. Dès lors, votre nature est régie par son Esprit. Vos pensées elles-mêmes lui sont soumises. EMS1 127.2

Si vous ne pouvez dominer vos impulsions et vos émotions comme vous le souhaiteriez, vous pouvez contrôler votre volonté, ce qui aura pour effet de produire un changement complet dans votre vie. Quand vous soumettez votre volonté à celle du Christ, votre vie est cachée avec lui, en Dieu. Elle s’associe à la puissance qui est au-dessus de toute principauté et de toute puissance. Vous disposez ainsi d’une vigueur qui vous maintient fermement attaché à sa force; dès lors, une vie nouvelle, la vie de la foi, vous est accessible. — Manuscrit 121, 1898, p.1. My Life Today, 318. EMS1 127.3

Les émotions soumises à la raison et à la conscience. — Le pouvoir de la vérité devrait suffire à réconforter et à consoler dans toutes les épreuves. C’est en donnant à celui qui connaît cette vérité la faculté de triompher des afflictions que le christianisme révèle sa vraie valeur. La force de la vérité place les appétits, les passions et les émotions sous le contrôle de la raison et de la conscience, et discipline les pensées pour qu’elles soient convenablement orientées. De plus, il ne sera pas permis à la langue de déshonorer Dieu par des paroles de mécontentement coupables. — Testimonies for the Church 5:314 (1885). EMS1 128.1

L’essentiel: faire la volonté de Dieu (conseil à un jeune homme). — Ce ne sont ni vos sentiments ni vos émotions qui font de vous un enfant de Dieu, mais l’obéissance à sa volonté. Une vie féconde est devant vous si votre volonté s’harmonise avec la sienne. Vous serez alors une personne virile, fruit de la grâce divine, un exemple de bonnes œuvres. EMS1 128.2

Vous contribuerez ainsi à maintenir les règles de la discipline personnelle, au lieu de contribuer à les enfreindre. Vous participerez au maintien de l’ordre au lieu de le mépriser et de contribuer au désordre par votre manière d’agir. EMS1 128.3

Je vous le dis dans la crainte du Seigneur: Je sais ce que vous pouvez devenir si votre volonté se range du côté de Dieu. “Car nous sommes ouvriers avec Dieu” 1 Corinthiens 3:9. Vous pouvez accomplir votre œuvre pour le moment présent et pour l’éternité de telle sorte qu’elle subisse victorieusement l’épreuve du jugement. Essaierez-vous? Ferez-vous maintenant volte-face pour mettre les choses en ordre? Le Christ vous aime et intercède en votre faveur. Vous soumettrez-vous à Dieu et soutiendrez-vous ceux qui sont placés comme sentinelles pour défendre les intérêts de son œuvre, au lieu de les attrister et de les décourager? — Testimonies for the Church 5:515, 516 (1889). EMS1 128.4

  • Message adressé à une personne inquiète et insatisfaite. — Quand vous aurez accepté Jésus comme votre Sauveur personnel, il se produira un vrai changement en vous; vous serez converti, et par son Saint Esprit, le Seigneur se tiendra à vos côtés. L’inquiétude, le malaise et l’insatisfaction dont vous souffrez disparaîtront. EMS1 129.1

Vous aimez beaucoup parler. Si vos paroles étaient de nature à glorifier Dieu, il n’y aurait pas de péché en elles. Mais vous ne jouissez pas de la paix, de la sérénité et de la joie au service de Dieu. Vous n’êtes certainement pas un homme converti, disposé à faire sa volonté; c’est pourquoi vous ne pouvez pas ressentir l’influence réconfortante et vivifiante de son Saint Esprit. EMS1 129.2

  • Dès que vous vous rendrez compte que vous ne pouvez pas être un chrétien et agir à votre guise, quand vous comprendrez que vous devez soumettre votre volonté à celle de Dieu, vous serez dans les dispositions requises pour répondre à l’invitation du Christ: “Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est aisé, et mon fardeau léger.” Matthieu 11:28-30. — Manuscrit 13, 1897, p.1. EMS1 129.3

Savoir maîtriser ses émotions. — Vous pouvez éprouver de la joie si vous soumettez vos pensées elles-mêmes à la volonté du Christ. Ne renvoyez pas à plus tard, mais sondez attentivement votre cœur, et mourez au moi chaque jour. EMS1 129.4

Peut-être poserez-vous la question: Comment puis-je maîtriser mes propres actions et contrôler mes émotions secrètes? EMS1 129.5

Parmi ceux qui se disent incroyants, nombreux sont ceux qui dominent très largement leurs pensées, sans l’aide particulière de la grâce de Dieu. Ils pratiquent la maîtrise de soi. C’est un reproche pour ceux qui savent qu’ils peuvent recevoir de Dieu la force et la grâce, mais qui ne manifestent pas les grâces de l’Esprit. Jésus-Christ est notre modèle. Il était doux et humble. Inspirez-vous de son exemple et imitez-le. Le Fils de Dieu était sans reproche. Nous devons viser à cette perfection et vaincre comme il a vaincu si nous voulons nous asseoir à sa droite. — Testimonies for the Church 3:336 (1873). EMS1 129.6

Les émotions aussi changeantes que les nuages. — Attendrons-nous jusqu’à ce que nous nous sentions purifiés? — Non, le Christ a promis que “si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité”. 1 Jean 1:9. Le Seigneur vous met à l’épreuve par sa Parole. N’attendez pas d’éprouver de violentes émotions avant de croire que Dieu vous a entendus; le sentiment n’est pas un critère sûr, car les émotions sont aussi changeantes que les nuages. Votre foi a besoin d’un fondement solide. La parole du Seigneur possède une puissance infinie, sur laquelle vous pouvez compter. N’a-t-il pas dit: “Demandez et vous recevrez”? Regardez au Calvaire. Jésus ne s’est-il pas déclaré votre avocat? N’a-t-il pas dit: quoi que ce soit que vous demanderez en mon nom, vous le recevrez? Il ne faut pas que vous dépendiez de votre bonté et de vos bonnes œuvres. Il vous faut vous approcher en comptant sur le Soleil de justice et croire que le Christ a ôté vos péchés et vous a imputé sa justice. — The Signs of the Times, 12 déc. 1892. Messages choisis 1:385, 386. EMS1 130.1

  • Un critère sûr. — Les sentiments sont souvent trompeurs, et les émotions ne sont pas une garantie suffisante; car elles sont changeantes et dépendent de circonstances extérieures. Beaucoup sont induits en erreur parce qu’ils se laissent influencer par des impressions sensationnelles. Le critère déterminant est: Que faites-vous pour le Christ? A quoi renoncez-vous? Quelles victoires remportez-vous? Le fait de surmonter l’égoïsme, de résister à la tentation de négliger son devoir, de dominer ses passions et d’obéir volontiers et avec joie à la volonté du Christ sont de bien meilleures preuves que vous êtes enfant de Dieu qu’une piété spasmodique et une religion émotionnelle. — Testimonies for the Church 4:188 (1876). EMS1 130.2
  • Ne pas se fier à ses émotions*. — Les enfants de Dieu ne devraient pas se fier à leurs sentiments et à leur émotions. Quand ceux-ci oscillent entre l’espoir et la peur, le cœur du Christ est blessé, car il leur a donné une preuve éclatante de son amour… Il désire qu’ils accomplissent l’œuvre qu’il leur a confiée; alors leurs cœurs deviendront entre ses mains comme des harpes sacrées, dont chaque corde fera retentir des louanges et des actions de grâces adressées à Celui que Dieu a envoyé pour ôter les péchés du monde. — Letter 2, 1914. Testimonies to Ministers and Gospel Workers, 518, 519. EMS1 131.1

Maîtriser parfaitement ses inclinations. — Le Christ est venu ici-bas et a vécu selon la loi divine pour que l’homme puisse acquérir une maîtrise parfaite sur ses inclinations naturelles. Médecin de l’âme et du corps, il donne la victoire sur une sensualité exacerbée. Par lui, nous pouvons former un caractère parfait. — Le ministère de la guérison, 105 (1905). EMS1 131.2

  • Sentiment de ravissement n’est pas synonyme de conversion. — Satan pousse les humains à s’imaginer qu’ils sont convertis du seul fait qu’ils ont éprouvé une impression de ravissement. Mais leur vie n’a pas changé pour autant. Ils prient fréquemment et longtemps, et font souvent allusion aux impressions qu’ils ont ressenties à tel et tel moment; mais ils ignorent ce qu’est la vie nouvelle. En réalité, ils s’abusent eux-mêmes. Leur expérience ne va pas plus loin que leurs impressions. Ils construisent sur le sable, et quand surviendront les vents contraires, leur édifice sera aussitôt emporté. — The Youth’s Instructor, 26 sept. 1901. The S.D.A. Bible Commentary 4:1164. EMS1 131.3

Un seul ami au monde. — Nos sentiments d’inquiétude, de nostalgie ou de solitude peuvent nous être bénéfiques. Votre Père céleste entend par là vous apprendre à trouver en lui l’amitié, l’amour et le réconfort qui satisferont vos désirs et vos espoirs les plus chers… Votre seule sécurité et votre seule joie consistent à faire de Jésus-Christ votre conseiller permanent. Si vous n’avez pas d’autre ami dans ce vaste monde, vous pouvez trouver en lui votre joie. — Letter 2b, 1874. Our High Calling 259. EMS1 132.1

  • Quand le Seigneur sème le trouble dans les esprits. — Le Christ voit que les humains sont tellement absorbés par les soucis et les difficultés du monde qu’ils n’ont pas le temps d’apprendre à le connaître. Pour eux, le ciel est un lieu étrange, car ils l’ont totalement perdu de vue. N’étant pas familiarisés avec les choses d’en haut, ils ne supportent pas d’en entendre parler. Ils n’aiment pas qu’on les dérange avec leur besoin de salut; ils préfèrent se livrer à leurs divertissements. Mais le Seigneur veut justement semer le trouble dans leur esprit, pour qu’ils prennent conscience des réalités éternelles, et il ne plaisante pas avec eux. Bientôt, très bientôt, ils le connaîtront tous, qu’ils le veuillent ou non. — Manuscrit 105, 1901, p.1. EMS1 132.2

Ne soyons pas absorbés par l’auto-analyse. — Il n’est pas sage de regarder à nous-mêmes et d’analyser nos sentiments. Si nous le faisons, l’ennemi nous présentera des difficultés et des tentations qui affaibliront notre foi et détruiront notre courage. Scruter ses émotions et s’abandonner à ses impressions, c’est s’exposer au doute, aller au-devant des difficultés. Détournons les regards de nous-mêmes et portons-les sur Jésus. — Le ministère de la guérison, 215 (1905). EMS1 132.3​
 Ellen G white”’chapitre 15”équilibre mental

Laisser un commentaire fb

Related posts

Leave a Comment