Réjouissez-vous et ayez bon courage

Réjouissez-vous et ayez bon courage

La nuit suivante, le Seigneur lui apparut, et lui dit : « Paul, aie bon courage ; car comme tu as rendu témoignage de moi à Jérusalem, il faut aussi que tu me rendes témoignage à Rome ». (Actes 23.11)”

Êtes-vous un des témoins du Seigneur et vous trouvez-vous en danger maintenant ? Souvenez-vous, dans ce cas, que vous êtes immortel, jusqu’à ce que votre oeuvre soit achevée. Si le Seigneur vous charge encore d’un témoignage pour lui, vous vivrez pour le rendre. Qui peut briser l’instrument que Dieu veut encore employer ?

Et s’il n’a plus d’ouvrage à nous confier, pour quoi vous troubler à la pensée qu’il vous retire à lui, vous mettant ainsi hors de l’atteinte de vos adversaires ? Votre affaire unique doit être le témoignage que vous rendez à Jésus, et vous ne pouvez être arrêté tant qu’il n’est pas achevé. Vous pouvez être calomniés, et vos actions dénaturées, être abandonnés de vos amis et trahis par ceux qui avaient votre confiance ; le plan de Dieu à votre égard n’en sera point entravé. Le Seigneur vous apparaîtra dans votre nuit de tristesse, vous disant : « Il faut encore que tu me rendes témoignage ». Ayez bon courage et réjouissez-vous dans le Seigneur.

Cette promesse, si elle n’est pas pour vous maintenant, pourra l’être bientôt. Serrez-la précieusement. Souvenez vous aussi de prier pour les missionnaires et ceux qui sont persécutés afin que le Seigneur les garde jusqu’à l’achèvement de leur travail terrestre.

Charles Spurgeon


Laisser un commentaire fb

Related posts

Leave a Comment